A la Défense ou à Feyzin, des salariés de Total "sous le choc"

(Au siège du groupe de Total à la Défense mardi © REUTERS / John Schults)

Au pied de la tour Total à La Défense, comme devant la raffinerie Total de Feyzin au sud de Lyon par exemple, les salariés étaient "sous le choc" mardi après la mort de Christophe de Margerie. Le patron de Total est décédé dans la nuit de lundi à mardi dans un accident d'avion à Moscou.

Au siège de Total mardi à 14h, le hall était trop petit pour accueillir les centaines de salariés venus rendre hommage à leur patron. Christophe de Margerie est décédé dans la nuit de lundi à mardi dans un accident d'avion à Moscou. La plupart des salariés ont appris la nouvelle à la radio, en se rendant au travail. "C'était un grand homme, il laisse une grande entreprise " dit un salariée en pleurant "la solidarité était une de ses valeurs ", ajoute-t-elle.

L'émotion des salariés au siège de Total à la Défense, reportage de Benjamin Illy
--'--
--'--

"C'est triste"

Une minute de silence a également eu lieu dans les autres sites de Total en France. A Donges en Loire-Atlantique, la raffinerie compte 700 salariés. Depuis l'annonce de la mort du PDG de Total c'est la stupéfaction et la tristesse qui dominent. "Même si on était pour ou contre sa façon de faire, c'est triste " dit par exemple un salarié. "Il avait du charisme, il a amené le groupe à un statut mondial important, et pour ça on doit lui être reconnaissant ", ajoute un autre.

A Donges en Loire-Atlantique, Anne Patinec a rencontré des salariés de la raffinerie, pour France Bleu Loire-Océan
--'--
--'--

"A notre niveau ça ne changera pas grand chose"

A Feyzin au Sud de Lyon, on vient de fêter les 50 ans de la raffinerie Total qui emploie 600 salariés. "Tout le monde en parle, après c'est vrai qu'on n'avait pas affaire vraiment à lui ", indique un salarié. "A notre niveau ça ne changera pas grand chose ", ajoute un autre. 

A l'entrée de l'usine de Feyzin au sud de Lyon, le reportage de Faustine Mohérane
--'--
--'--
A Pau enfin, où Christophe de Margerie avait fait installé un des calculateurs les plus puissants du monde, les salariés du centre Jean Feger témoignaient d'une grande perte pour le groupe : 

"Il pouvait dire bonjour même au plus petit" - Témoignages des salariés de Total à Pau
--'--
--'--
A lire aussi 

►►► Mort de Margerie : une "négligence criminelle" de l'aéroport selon les enquêteurs

►►► Décès Margerie : Total "est organisé pour assurer la bonne continuité de sa gouvernance"

►►► La polémique Filoche cristallise l'état de l'opinion à propos de Total

Vous êtes à nouveau en ligne