33700, un numéro pour contrer les SMS frauduleux

(Radio France © France Info)

Au nom de la protection des consommateurs, le secrétaire d'Etat à la Consommation, Luc Chatel, et la Fédération française des télécoms ont annoncé la mise en place d'un numéro d'alerte pour mieux lutter contre les SMS indésirables. Le 33700 sera opérationnel le 15 novembre.

Que celui qui n'a jamais reçu un curieux SMS lui assurant, au choix, qu'il avait gagné à une loterie - alors qu'il n'a jamais joué - ou lui demandant de rappeler d'urgence un numéro - surtaxé - passe son chemin... Il est un rescapé. Car ces SMS se sont multipliés de façon exponentielle ces derniers temps.

Suffisamment en tout cas pour que le gouvernement finisse par s'y intéresser. Et réunisse la Fédération française des télécoms pour trouver une parade. Un “dispositif anti-arnaque par SMS” en l'occurence, pompeusement baptisé ainsi par Luc Chatel, le secrétaire d'Etat à la Consommation. Qui explique : “De plus en plus d'utilisateurs de mobiles reçoivent sur leur téléphone des SMS indésirables, les poussant à composer abusivement des numéros surtaxés sans aucun service en contrepartie.”

Le 33700 sera mis en service le 15 novembre. C'est un numéro de SMS auquel tout un chacun pourra envoyer ces fameux SMS d'arnaque. A charge pour les opérateurs de téléphonie de prendre les mesures qui s'imposent. Des sanctions pourraient être prises à l'encontre des expéditeurs de spams, allant jusqu'à la fermeture des numéros surtaxés.

Guillaume Gaven, avec agences