30 millions de cartes bancaires allemandes sont plus ou moins inutilisables depuis le 1er janvier

Un distributeur de billets à Berlin (5 janvier 2010)
Un distributeur de billets à Berlin (5 janvier 2010) (AFP / Joh, MacDougall)

Elles subissent un "problème retardé de l'an 2000", selon la fédération bancaire DSGV.Toutefois, la plupart des Allemands, habitués à payer en liquide, n'étaient pas particulièrement gênés par ce "bug" mercredi.

Elles subissent un "problème retardé de l'an 2000", selon la fédération bancaire DSGV.

Toutefois, la plupart des Allemands, habitués à payer en liquide, n'étaient pas particulièrement gênés par ce "bug" mercredi.

Le retrait aux guichets automatiques fonctionnait de nouveau pour les cartes eurochèques (EC) mais "des restrictions de retrait" persistaient pour les cartes de crédit. Il était aussi parfois difficile de régler par carte dans de nombreux magasins.

La panne, causée par une série de puces électroniques qui n'ont pas reconnu la nouvelle année 2010, a touché au départ des cartes eurochèques (EC) et des cartes de crédit émises par les caisses d'épargne et les banques régionales allemandes.

Le numéro un mondial de la carte à puces, le groupe français Gemalto, est à l'origine de ces problèmes, ont affirmé deux journaux allemands parus mercredi, le Handelsblatt et le Kölner Stadt-Anzeiger. Gemalto a reconnu avoir fourni des cartes défectueuses, selon le premier. "Depuis qu'on a eu connaissance du problème, on a travaillé main dans la main avec l'industrie bancaire allemande et aujourd'hui la situation est largement revenue à la normale", a indiqué Gemalto à l'AFP.

Le retrait aux guichets automatiques fonctionne de nouveau pour les cartes EC mais "des restrictions de retrait" peuvent toujours survenir pour les cartes de crédit, selon la DSGV. Quant au paiement dans les magasins, il était toujours compromis pour les cartes EC dans un tiers des points de vente, et impossible dans 40% d'entre eux pour les cartes des caisses d'épargne et des banques régionales. Les cartes EC, très courantes en Allemagne, permettent de tirer de l'argent ou de payer sans permettre de découvert.

Une porte-parole de Commerzbank a indiqué à l'AFP qu'un "nombre restreint" de ses cartes étaient touchées, et qu'elles fonctionnaient tout de même dans "beaucoup" de ses distributeurs. La première banque de détail du pays, Postbank, est également victime du problème mais n'a pas révélé son ampleur.

La panne a aussi compliqué les vacances à l'étranger d'un certain nombre d'Allemands qui s'étaient rendus à l'étranger. En France, "aucun dysfonctionnement n'a été signalé sur les cartes bancaires", selon la Fédération bancaire française.