Ecole : la sécurité sur le chemin de l'école

Une enquête révèle que les parents étaient bien souvent imprudents avec leurs enfants, le matin, sur le chemin de l'école. Qui n'a pas un jour traversé hors des clous, son enfant à la main à quelques secondes de la fermeture des portes ? Vous êtes aujourd'hui 73% à reconnaitre ce comportement à risques. A l'heure de la sortie de classe, du goûter et des devoirs, certains parents n'ont pas révisé le code de la route. Dans cette rue très passante du XVe arrondissement parisien, une maman et ses deux filles s'immiscent dans la circulation. Quelques secondes après, même endroit, même infraction. Traverser en dehors des clous avec enfant. Une faute que reconnaissent 40% des parents avec les mêmes justifications. Les clous il faut aller les chercher la bas. J'ai pas le temps. Je laisse pas la voiture toute seule trop longtemps. Avez-vous l'impression que c'est un mauvais exemple. Si il n'y avait que ça. Dans ce cas-là j'arrête de fumer, j'arrête de manger n'importe quoi. Dans une étude récente, les parents français avouent d'autres imprudence. 32% téléphonent 24% marchent sur la route plutôt que sur le trottoir. 18% traversent en famille alors que le feu est vert. Les 3/4 des Français disent commettre des entorses au code de la route sous les yeux de leurs enfants. Les autres ne sont pas forcément de bonne foi. Il y a un passage piéton que je prends toujours avec les enfants. Seule, je traverse en dehors. C'est pas vrai. Il y a des passages piétons et elle passe toujours au milieu. Tu as vu ta maman le faire. Oui, avec moi. 30 jeunes piétons entre 0 et 14 ans sont morts en 2010. 25% d'augmentation en 2011. T'aurais pu faire attention. C'est toi qui aurais pu faire attention. Avec ce film, les assureurs tentent de montrer que les petites entorses peuvent faire de gros dégâts. Le message c'est de dire aux parents : Attention, vous adoptez les mauvais comportements, c'est dangereux pour les enfants. Pour cette rentrée 2013, les parents sont priés d'être à la fois de bons élèves et de bons professeurs à l'école de la rue.

Une enquête révèle que les parents étaient bien souvent imprudents avec leurs enfants, le matin, sur le chemin de l'école. Qui n'a pas un jour traversé hors des clous, son enfant à la main à quelques secondes de la fermeture des portes ? Vous êtes aujourd'hui 73% à reconnaitre ce comportement à risques.

A l'heure de la sortie de classe, du goûter et des devoirs, certains parents n'ont pas révisé le code de la route. Dans cette rue très passante du XVe arrondissement parisien, une maman et ses deux filles s'immiscent dans la circulation. Quelques secondes après, même endroit, même infraction. Traverser en dehors des clous avec enfant. Une faute que reconnaissent 40% des parents avec les mêmes justifications.

Les clous il faut aller les chercher la bas. J'ai pas le temps. Je laisse pas la voiture toute seule trop longtemps.

Avez-vous l'impression que c'est un mauvais exemple.

Si il n'y avait que ça. Dans ce cas-là j'arrête de fumer, j'arrête de manger n'importe quoi.

Dans une étude récente, les parents français avouent d'autres imprudence. 32% téléphonent 24% marchent sur la route plutôt que sur le trottoir. 18% traversent en famille alors que le feu est vert. Les 3/4 des Français disent commettre des entorses au code de la route sous les yeux de leurs enfants. Les autres ne sont pas forcément de bonne foi.

Il y a un passage piéton que je prends toujours avec les enfants. Seule, je traverse en dehors.

C'est pas vrai. Il y a des passages piétons et elle passe toujours au milieu.

Tu as vu ta maman le faire.

Oui, avec moi.

30 jeunes piétons entre 0 et 14 ans sont morts en 2010. 25% d'augmentation en 2011.

T'aurais pu faire attention.

C'est toi qui aurais pu faire attention.

Avec ce film, les assureurs tentent de montrer que les petites entorses peuvent faire de gros dégâts.

Le message c'est de dire aux parents : Attention, vous adoptez les mauvais comportements, c'est dangereux pour les enfants.

Pour cette rentrée 2013, les parents sont priés d'être à la fois de bons élèves et de bons professeurs à l'école de la rue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne