Dominique Baudis : dernier hommage

La politique encore avec cette cérémonie d'adieu, tous partis confondus, à Dominique Baudis. Un hommage lui a été rendu en particulier parle président de la République. Le gouvernement quasiment au complet. Trois anciens Premiers ministres et toute la classe politique réunis pour rendre hommage L'homme libre dont François Hollande a retracé le parcours. Journaliste, puis maire de Toulouse durant près de 20 ans, préférant sa villé au maroquin ministériel. Président du CSA, enfin, Défenseur des Droits. Il y trouva comme un aboutissement. celui de protéger ceux qui sont sans protection. De défendre ceux qui n'ont pas de défenseur. La famille centriste est présente pour célébrer l'amitié. On ne se quittait pas, et on ne s'est pas quittés. C'est pourquoi aujourd'hui, ça serre la gorge. Dominique Baudis reposera dans un cimetière de Toulouse, aux côtés de son père, qui fut, avant lui, maire de la ville rose. Autre temps fort politique, le conseil national du Parti Socialiste réuni pour trouver un successeur à Harlem Désir. Sauf surprise, c'est Jean-Christophe Cambadélis qui doit être désigné dans les minutes qui viennent. A son arrivée au conseil national du Parti socialiste, est confiant. Il sait qu'il va devenir premier secrétaire du PS. Je dirai aux socialistes qu'il faut se bouger. Les Français nous demandent à nous occuper d'eux. Les militants socialistes nous disent qu'il faut nous écouter. Elu avec 67% des voix, malgré les protestations de l'aile gauche qui réclamait un vote des militants. On nous appris par hasard que le président de la République aurait désigné Jean.

La politique encore avec cette cérémonie d'adieu, tous partis confondus, à Dominique Baudis. Un hommage lui a été rendu en particulier parle président de la République.

Le gouvernement quasiment au complet. Trois anciens Premiers ministres et toute la classe politique réunis pour rendre hommage L'homme libre dont François Hollande a retracé le parcours. Journaliste, puis maire de Toulouse durant près de 20 ans, préférant sa villé au maroquin ministériel. Président du CSA, enfin, Défenseur des Droits.

Il y trouva comme un aboutissement. celui de protéger ceux qui sont sans protection. De défendre ceux qui n'ont pas de défenseur.

La famille centriste est présente pour célébrer l'amitié.

On ne se quittait pas, et on ne s'est pas quittés. C'est pourquoi aujourd'hui, ça serre la gorge.

Dominique Baudis reposera dans un cimetière de Toulouse, aux côtés de son père, qui fut, avant lui, maire de la ville rose.

Autre temps fort politique, le conseil national du Parti Socialiste réuni pour trouver un successeur à Harlem Désir. Sauf surprise, c'est Jean-Christophe Cambadélis qui doit être désigné dans les minutes qui viennent.

A son arrivée au conseil national du Parti socialiste, est confiant. Il sait qu'il va devenir premier secrétaire du PS.

Je dirai aux socialistes qu'il faut se bouger. Les Français nous demandent à nous occuper d'eux. Les militants socialistes nous disent qu'il faut nous écouter.

Elu avec 67% des voix, malgré les protestations de l'aile gauche qui réclamait un vote des militants.

On nous appris par hasard que le président de la République aurait désigné Jean.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne