VIDEO. Greffe du rein : la France en manque de donneurs vivants

Josée Blanc-Lapierre et Mathieu Niewenglowski - France 2

Sur les 3 000 personnes qui se sont faits greffer un rein en 2011 en France, seuls 10% ont bénéficié d'un organe provenant d'un donneur vivant. Un père qui a donné son rein à sa fille et cette dernière témoignent devant la caméra de France 2

Sur les 3 000 personnes qui se sont faits greffer un rein en 2011 en France, seuls 10% ont bénéficié d'un organe provenant d'un donneur vivant. Et pourtant, la vie des patients qui sont dépendants de la dialyse peut en être transformée. Soixante ans après la première greffe de rein à partir d'un donneur vivant, effectué le 25 décembre 1952 à l'hôpital Necker, à Paris, médecins, patients et associations plaident pour développer ce type de dons encore méconnu en France.

Pour faire face à la pénurie d'organes, le don de rein de son vivant doit être encouragé comme moyen supplémentaire de développer la greffe, parallèlement au don après la mort, explique l'Agence de la biomédecine alors que la liste de patients en attente de greffe s'allonge.

Un père qui a donné son rein à sa fille et cette dernière témoignent devant la caméra de France 2

Vous êtes à nouveau en ligne