Vacances : la serviette de plage fait de la résistance face à ses concurrents

FRANCE 2

Elle est l'accessoire incontournable des journées à la plage. Unie, bariolée, la serviette éponge fait l'objet de critiques qui lui valent d'être de plus en plus concurrencée.

Elle gratte, elle ne sèche pas vite... Pire, elle laisse passer le sable. Voilà, en somme, ce que certains reprochent à la serviette éponge. Alors, certains ont trouvé des stratagèmes pour s'affranchir des contraintes d'un des objets phares de l'été. Un grossiste spécialisé dans le linge de maison a des astuces pour vendre des serviettes : il mise sur la couleur et la matière. "Une face velours va permettre au sable de glisser", ajoute-t-il.

Ses concurrents : la fouta tunisienne et le peshtemal turc

Indétrônable depuis 1936 et les premiers congés payés, la serviette éponge a des concurrents qui veulent révolutionner son usage. Il s'agit de la fouta tunisienne et du peshtemal turc, tous les deux réalisés dans des tissus plus légers qui sèchent plus vite. Ils peuvent faire office de paréos. "Quand on connaît la fouta (...) la grosse serviette de plage, on n'y revient plus", illustre une utilisatrice.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne