Une recrudescence des noyades inquiète les autorités

FRANCE 2

Le risque de noyade augmente en France. En cause, le regain de chaleur et le manque d'activité physique lié au confinement.

Des ateliers vigilance noyade sont organisés tout l'été par les sapeurs-pompiers du Var. "60% des noyades ont lieu en eau dite 'naturelle', c'est-à-dire les plages, lacs, rivières, etc.", explique Pierre-Élisée Bartoli, directeur technique de l'Union départementale des sapeurs-pompiers du Var, qui fait état de 61 décès par noyades depuis le début du mois de juin 2020.

Triste record

Face à ces chiffres alarmants, les sauveteurs sont aux aguets. D'autant qu'avec le confinement imposé en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus, les organismes ne sont plus habitués à de tels efforts physiques. "Reprendre une activité physique ou alors retrouver une chaleur importante en ce moment, ça déstabilise ou ça crée des malaises", explique Laurie Sicard, nageuse sauveteuse. Dans les Alpes-Maritimes, on déplore depuis le début de l'année 2020 un début de noyade par jour en moyenne. Un triste record.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne