Un Français sur trois aimerait bien que son ou sa partenaire perde des kilos avant l'été

Un Français sur trois aimerait bien que son ou sa partenaire perde des kilos avant l\'été, selon un sondage Ifop publié le 6 juin 2018.
Un Français sur trois aimerait bien que son ou sa partenaire perde des kilos avant l'été, selon un sondage Ifop publié le 6 juin 2018. (LUC NOBOUT / MAXPPP)

A l'approche des vacances d'été, les femmes semblent bien plus complexées que les hommes sur leur propre poids, selon une étude Ifop que franceinfo vous dévoile.

Vous voilà prévenus : à un mois des vacances d'été, un Français sur trois pense que son ou sa partenaire ferait bien de perdre quelques kilos avant d'aller bronzer à la plage. Une volonté exprimée par autant d'hommes que de femmes (33%), selon les résultats d'une étude Ifop (PDF) pour le site Naturavox* à paraître mercredi 6 juin, et que franceinfo vous révèle mardi.

Parmi les hommes désireux de voir leur partenaire perdre du poids, 74% aimeraient que cette perte soit d'au moins 5 kg. Les femmes semblent encore plus sévères : 82% d'entre elles aimeraient que la perte de poids soit d'au moins 5 kg. 

Les femmes plus dures à l'égard d'elles-mêmes que les hommes

Mais c'est surtout à l'égard de leur propre poids que les Français semblent les plus exigeants. Car si 33% d'entre eux aimeraient voir leur partenaire perdre quelques kilos, 53% des hommes estiment d'abord qu'eux-mêmes ont du poids à perdre – près de 9 kg en moyenne – pour se sentir bien en maillot cet été. Une proportion qui grimpe à 67% chez les femmes !

Autant de résultats qui "confirment qu’à l’approche de l’épreuve du maillot, la 'contrainte pondérale' pèse toujours plus intensément sur les femmes que sur les hommes", observe François Kraus, directeur d'études à l'Ifop. Une situation d'autant plus injuste que "les femmes sont moins concernées que les hommes par les excès de poids", rappelle-t-il. Selon une étude de l'Inserm (PDF) publiée en octobre 2016, 57% des hommes présentaient en effet une surcharge pondérale, contre 41% des femmes.

* Enquête réalisée par l'institut Ifop pour le site Naturavox, menée par questionnaire auto-administré en ligne du 24 au 25 mai 2018, auprès d'un échantillon de 1 009 personnes (dont 738 personnes en couple), représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas.

Vous êtes à nouveau en ligne