Tourisme : un mois de juillet en demi-teinte

FRANCE 3

Alors que les conditions météorologiques difficiles n'ont pas contribué à une bonne fréquentation dans les stations balnéaires ou à la campagne, les grandes villes françaises, Paris en tête, gardent leur pouvoir d'attraction.

Après un été 2016 plombé par la menace terroriste et les inondations, Paris a retrouvé son attractivité pour des millions de touristes venus du monde entier. La capitale a connu une hausse de 15% du nombre de ses visiteurs en juillet en comparaison de l'année dernière. "Je voulais voir Paris, c'est une expérience à faire dans sa vie", explique un jeune touriste américain.

Le sud-ouest particulièrement touché

Pourtant, les grandes villes sont l'exception. Au niveau national, le nombre de nuitées réservées a baissé de 2% en juillet par rapport à la même période en 2016. Le littoral du sud-ouest et l'Occitanie sont particulièrement impactés, comme ce restaurant de Palavas-les-Flots (Hérault), où nous nous sommes rendus. Son chiffre d'affaires a chuté de 20% cet été. "Le plus inquiétant, c'est au niveau de la trésorerie [...] On ne dort pas beaucoup, on essaie de garder le sourire", explique Myriam, la gérante.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne