Tourisme : la surféquentation pollue les gorges du Toulourenc

France 2

Cet été, de nombreux Français ont choisi de délaisser les côtes pour la montagne. Une surfréquentation qui entraîne aussi une pollution. C'est le cas des gorges du Toulourenc, au pied du mont Ventoux, dans le Vaucluse.

La rivière Toulourenc serpente à l'abri des regards dans un lit creusé avec patience au pied du mont Ventoux, le géant de Provence. Avec ses eaux limpides, d'un bleu unique, la réputation des gorges du Toulourenc ont eu raison de sa protection. Aujourd'hui, la rivière étouffe. En été, les trois gorges se muent en une sorte d'autoroute à touristes. Il y a jusqu'à 2 000 visiteurs par jour entre randonnées aquatiques et jeux d'eau dans les cascades.

De 55 à 115 000 touristes qui dégradent le milieu

En quatre ans, la fréquentation du site a plus que doublé. De 55 à 115 000 touristes qui dégradent bien souvent le milieu. Déchets sur la rive et construction de barrages pour faire du ruisseau une piscine à ciel ouvert. 10 éco-gardes se relaient pour patrouiller le long des gorges. Pour ces deux enfants du pays, l'eau limpide des gorges s'est troublée avec le tourisme de masse. Crème solaire, matières fécales, autant de sources de pollution qui entraînent une dégradation du milieu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne