Gorges de Toulourenc : le tourisme menace la biodiversité

France 3

Comment concilier tourisme et environnement ? La question est posée dans le parc naturel du Mont Ventoux, dans la Drôme. Les gorges de Toulourenc, un site naturel exceptionnel est aujourd'hui victime de son succès. Ce lieu est surfréquenté l'été par de nombreux randonneurs à la recherche de fraîcheur. Certains accès à la rivière ont dû être fermés pour protéger la biodiversité.

À quelques mètres des gorges de Toulourenc (Drôme), les parkings sont surchargés. Dans le parc naturel du Mont Ventoux, les gorges de Toulourenc sont un paradis de fraîcheur victime de son succès. L'été, 1 700 touristes viennent chaque jour s'y promener ou barboter. Patrick et sa famille sont venus d'Avignon pour se rafraîchir : "Il y a beaucoup de monde c'est vrai, beaucoup de passage, ça quelque fois qu'on vient ici. Après, de là à déranger la nature... Il y aussi la liberté de venir se baigner".

Une menace pour la biodiversité

Pourtant, ici, la surfréquentation menace la biodiversité. Selon le réseau Natura 2000, elle aurait fait fuir plusieurs espèces animales comme des castors ou des poissons. Plus haut dans les gorges, il existe un tronçon un peu plus tranquille. Pour cause, sur la commune de Saint-Léger-du-Ventoux, le maire, Éric Massot, a interdit l'accès à la rivière. Il explique sa décision : "Pour privilégier ce secteur, on a fait un arrêté pour interdire l'accès. Le ras-le-bol, c'est le nombre de personnes qui fréquentent nos gorges, parce qu'on a vraiment une surfréquentation. Donc des incivilités, des poubelles, on a plein d'accidents... On est une petite commune du Vaucluse, la plus petite même, on n'a pas de moyens, pas d'employés communaux et donc pas les moyens de gérer cette surfréquentation". En cinq ans, la surfréquentation du site aurait doublé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne