Testings sur des plages de la Côte d'Azur : à la tête du client

Pour la première fois, L'association SOS racisme a mené des testings sur 8 plages de la Côte d'Azur. Le constat est sans appel : les matelas sont attribués à la tête du client et surtout selon la couleur de peau. 

Testings avec des caméras cachées

Pour mener ces testings, la méthode est toujours la même. SOS racisme envoie avec une caméra cachée un couple de maghrébins sur une plage privée puis un couple "blanc". Le premier est refoulé, le second a droit à son transat au bord de la mer. Pour l'association, la discrimination ne fait aucun doute. 

Ca peut-être sur la tenue vestimentaire, la couleur de peau, le physique ou l'origine de la personne

Karima Es-Slimani Chargée de communication SOS Racisme Nice

Des dépôts de plaintes

Sos racisme mène ces testings depuis plusieurs années dans les discothèques où le constat est le même que sur les plages privées. Et il ne s'agit pas juste de dénoncer des discriminations mais de tenter de les faire cesser avec l'aide de la justice.

L'esprit de cette méthode, c'est pour constituer un dossier juridique

Paula Cornette Responsable du développement en régions de SOS Racisme

A la suite de ces testings, des plaintes vont en effet être déposées. 

Réactions sur les réseaux sociaux

Ces testings génèrent de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Et les avis divergent. Si certains internautes sont indignés par ces discriminations d'autres en revanche défendent les pratiques sélectives à l'entrée des établissements privés, avec des arguments qui peuvent là aussi choquer. 

Vous êtes à nouveau en ligne