Salariés : pas de vacances en juillet - août ?

FRANCE 2

Un patron peut-il interdire à ses salariés de prendre des congés en juillet et en août ? Le directeur d'un hypermarché a voulu organiser un référendum pour demander à ses employés s'ils acceptaient de ne pas prendre de vacances pendant la période estivale.

Les salariés d'un hypermarché viennent de recevoir un courrier de leur direction qui les a surpris. Elle leur proposait un référendum avec la question suivante : "Je suis favorable à la suppression des congés aux mois de juillet et d'août : oui ou non". Une proposition inacceptable pour cet ancien salarié : "J'estime que chacun a le droit à ses vacances", explique-t-il face caméra. Une réaction qui fait consensus sur le parking du magasin. "Je ne trouve pas ça très équitable", confie une cliente. Face au tollé, la direction du groupe vient d'annuler le référendum.

Que dit le Code du travail ?

Mais que dit le Code du travail ? Un employé a le droit de prendre des vacances en été entre le 1er mai et le 31 octobre. À certaines conditions, un employeur peut toutefois empêcher son salarié de prendre des congés en juillet et en août. Il est préférable que le dirigeant informe son comité d'entreprise avec un délai de prévenance d'au moins deux mois. Dans le secteur du tourisme, interdire les vacances en période estivale est une pratique courante. Le reste de l'année, l'employeur garde le droit de refuser des congés, y compris pendant la période de Noël.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne