Pyrénées : l'observatoire du pic du Midi pris d'assaut par les touristes

France 3

Direction les Pyrénées à 2 877 mètres d'altitude au sommet du pic du Midi de Bigorre. Voilà plus d'un siècle que les scientifiques s'y retrouvent pour scruter le ciel depuis l'observatoire très apprécié des touristes pendant l'été.

Monter au pic du Midi (Hautes-Pyrénées) est toujours une expérience. En quittant la station de La Mongie, le col du Tourmalet se révèle quand la vallée de Campan reste sous une mer de nuages. En haut, il y a bien sûr le panorama face au massif de Néouvielle, mais il y a aussi les coupoles de l'observatoire qui rappellent que la science est ici chez elle. Par beau temps, on peut observer le soleil : 125 000 personnes visitent le Pic chaque année. 

4,6 millions d'euros chaque année

Une présence souhaitée, car depuis 1996, elle permet au pic du Midi de garder son activité scientifique. "On a créé une administration dont le but était d'accueillir le grand public (...), de lui montrer la science et le site lui-même", explique Rémi Cabanac, directeur scientifique du pic du Midi. C'est grâce aux visiteurs qui payent leur visite que les scientifiques peuvent continuer à faire des observations aujourd'hui en 2016. Depuis le début du siècle, les astronomes observent le ciel grâce à une première coupole construite en 1908. La régie du pic du Midi collecte 4,6 millions d'euros chaque année. Une somme qui permet l'entretien des murs et le maintien de chercheurs au sommet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne