Moustiques : les pièges à éviter

FRANCE 3

Avec cette chaleur, l'été a été particulièrement propice aux invasions de moustiques, en particulier le moustique tigre, susceptible de transmettre la dengue. Voici quelques mesures simples pour éviter de se faire dévorer.

Ils sont préventeurs, et comme leur nom l'indique, ils font de la prévention. Jardin après jardin, ils traquent les mauvaises pratiques : "Il faut faire attention à ne pas laisser trainer de l'eau plus de cinq jours, c'est le temps de développement des larves", explique Samuel Parel, préventeur de l'Entente Départementale pour la démoustication (EID). Ce quartier de Saint-Priest (Rhône) est infesté de moustiques tigres, les préventeurs visitent chaque maison.

Chaque femelle peut pondre plusieurs fois jusqu'à 300 oeufs

Dans ce récupérateur d'eau de pluie, les larves prolifèrent. "Là, on a pas mal de larves de moustiques, avec plusieurs espèces, poursuit le spécialiste. Par rapport au mouvement de celles qui se baladent là dans tous les sens, en huit, c'est des moustiques tigres. Donc elles ont quelques jours". Et d'ajouter : "Les gens récupèrent de l'eau de pluie, c'est très bien, c'est écologique, il faut juste bien les fermer, penser à mettre des moustiquaires, des couvercles qui rendent totalement hermétique le bidon." Facilement reconnaissable à ses rayures, le moustique tigre vit environ un mois. Chaque femelle peut pondre plusieurs fois jusqu'à 300 oeufs, mais il ne parcourt pas plus de 100 mètres depuis son nid. Après chaque visite de maison, les alentours sont donc traités, "avec des graines sur lesquelles une bactérie a été fixée, qui va se développer après dans le milieu, et tuer les larves", précise Samuel Parel. Arrivé dans le Rhône en 2012, ce moustique continue de coloniser le territoire, avec une nette préférence pour les villes. Une colonisation inéluctable. Dans le Rhône, seuls les Monts d'Or sont pour l'instant épargnés par le moustique tigre. Mais pour combien de temps ?

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne