Maroc : les Français fans de Marrakech

France 2

La série d'été consacrée aux villes préférées des Français à l'étranger débute à Marrakech, la ville rouge du Maroc.

Il est 6 heures du matin, à une vingtaine de kilomètres au nord de Marrakech (Maroc). Aux manettes d'une montgolfière, Daniel Penet. Le pilote a repris la société qui a proposé il y a 28 ans, ses premiers vols en ballon. Les touristes viennent voir le jour se lever, dans cette bulle de sérénité. Ils font ensuite du radada, c'est à dire se rapprocher au plus près du sol. Le vol dure une heure. De retour au sol, c'est en side-car que l'on continue vers Marrakech. Philippe Laromiguière vit au Maroc depuis des années. Il fait profiter aux touristes de son expérience. Pour trouver des jardins verdoyants, il faut aller du côté des grands hôtels et des villas de luxe. Puis traversée de la ville nouvelle avant la Médina.

À l'intérieur, mieux vaut abandonner tout véhicule pour flâner et se perdre dans les ruelles et les souks : le paradis des touristes, à la recherche de souvenirs. Et pour que les épices ne s'éventent pas dans les placards, un hôtel propose des cours de tajine. "Une autre façon de découvrir la culture marocaine", selon Aurélie Lebozec, une touriste. Pour trouver de l'artisanat local, nous quittons maintenant Marrakech pour Tameslohte à 20 km au sud. Des tisserands y ont créé une coopérative en 2009. Ici, tout est artisanal et les techniques sont ancestrales. Les visiteurs peuvent acheter directement à la boutique. Les prix sont plus élevés que dans les souks. Le prix d'un travail de qualité et mieux rémunéré.

1,5 millions de Français en 2017

Dernière étape de cette journée hors des sentiers battus : le désert d'Agafay, un désert de pierres à une demie-heure de Marrakech. Quelques campements accueillent les touristes pour passer la journée, dormir ou prendre le thé. Pas le temps de faire une balade en dromadaire, il faut être à Marrakech au coucher du soleil pour assister au concert des appels à la prière. L'ambiance est très particulière à la tombée de la nuit, quand des dizaines de petits restaurants s'installent sur la place. La magie du Maroc a attiré plus d'un million et demi de Français l'an dernier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne