Les stations-service pratiquent toujours des prix très élevés

FRANCE 2

Les stations-service situées sur les axes autoroutiers sont pointées du doigt. L'essence y est vendue plus cher qu'ailleurs. La marge faite sur le carburant est pourtant bien inférieure aux bénéfices dégagés sur les ventes de bonbons et sandwiches.

Direction les vacances. Une équipe de France 2 est partie sur l'autoroute au sud de Paris. Après avoir passé le premier péage, le journaliste s'arrête sur une aire d'autoroute pour y faire un plein de provisions. De quoi boire et de quoi manger. Total des courses : 30,30 euros.

"C'est un peu cher. Sans compter qu'on paye l'autoroute en plus", assure une jeune femme au micro de France 2. D'autres vacanciers s'étaient mieux préparés. "On a tout acheté au supermarché. L'eau, le fromage blanc, le jus d'orange au supermarché", indique une vacancière.

Moitié prix par rapport à l'autoroute

L'équipe de France 2 se rend alors dans le supermarché situé à près de cinq kilomètres. Alors que le sandwich coûtait 4,80 euros à la station, il est vendu 2,57 euros dans le supermarché, soit 87% d'écart. Mais c'est encore pire pour le paquet de chips puisqu'il y a une différence de 178%. La note des huit mêmes produits achetés en supermarché atteint ainsi 14,91 euros, soit moitié prix par rapport à l'autoroute.

Les écarts sont plus faibles sur les carburants : seulement 11%, mais tout de même dix euros de plus en moyenne pour un plein.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne