Le train jaune de Cerdagne ou l'éloge de la lenteur

France 2

Dans une époque où tout va souvent trop vite, le train jaune de Cerdagne, aussi appelé "le canari" fait figure d'exception. Il roule 10 fois moins vite qu'un TGV, mais offre à ses passagers le loisir de profiter d'un paysage sublime.

Il nous fait l'éloge des détours et de la lenteur. Le train jaune promène son charme désuet sur le plateau de la Cerdagne depuis 110 ans. Au cœur des Pyrénées-Orientales, le voyage compte sans doute plus que la destination. Julien Berthelemy est à la tête du train depuis 11 ans. Il a la sensation de conduire un joyau ferroviaire. Le conducteur aime utiliser les vieux instruments de l'engin, comme l'enregistreur de vitesse.

Des travaux colossaux ont été nécessaires

Le train roule à 30 kilomètres/heure. Au début du siècle, c'était encore une prouesse. Le train jaune a permis de désenclaver ce coin de Catalogne française, au prix de travaux colossaux, notamment pour construire le pont Séjourné, qui culmine à 60 mètres de hauteur. "On se rend compte de l'immensité qui nous entoure", raconte une passagère vraisemblablement sous le charme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne