VIDEO. Voyager en auto-stop en 2014, une vraie galère

Perrine Bonnet, Mathieu Boisseau, Pierre-Jean Perrin / France 2

L'auto-stop semble passé de mode. Par peur de prendre des inconnus ou de perdre du temps, les automobilistes rechignent désormais à s'arrêter sur le bord de la route. France 2 a suivi le périple de trois Moldaves partant de Paris, direction Bordeaux.

Il y a quarante ans, l'automobiliste qui partait en vacances en croisait des dizaines sur le bord des routes, un morceau de carton à la main, avec une destination inscrite dessus. L'auto-stop était à la mode, il était synonyme de voyage et de liberté. Mais aujourd'hui, ces adeptes du pouce levé sont beaucoup plus rares. Une équipe de France 2 a mis plusieurs heures avant d'en trouver quelques-uns au départ de Paris, cherchant à rejoindre les plages du Sud-Ouest : trois Moldaves, qui étudient en France. Et il leur a fallu plus de trois jours pour enfin atteindre leur destination, et sentir le sable sous leurs pieds. 

"La crainte de ne pas arriver à bon port"

Pourquoi ce moyen de transport est-il passé de mode ? Pour une question de sécurité, estime le philosophe Elsa Godart, mais pas seulement : "Il y a aussi cette crainte de ne pas arriver à bon port, et de prendre un temps que l'on maîtrise plus, alors que notre société aime la maîtrise et aime le contrôle."

Vous êtes à nouveau en ligne