Hautes-Alpes : le réveil de la marmotte scruté par les touristes

Avec le retour du printemps, de nombreux animaux sauvages sortent de leur hibernation. C'est le cas notamment de la marmotte. À Eygliers, dans les Hautes-Alpes, elles attirent de nombreux visiteurs.

Enfin libre ! Après un hiver bien long, les marmottes peuvent prendre l'air et le soleil. Ici, elles n'ont pas peur de l'homme ; il faut dire qu'elles le côtoient tous les jours, d'avril à novembre. Alors, on peut les voir de près. Pourtant, à 900 m d'altitude, des marmottes, c'est plutôt rare, et cela s'explique. Dans les années 1970, sur les hauteurs de Vars (Hautes-Alpes), un paysan trouve quatre petits rongeurs dans son champ. Une dizaine de marmottes va finalement s'installer et se reproduire sur la commune d'Eygliers (Hautes-Alpes).

Des mesures prises pour protéger le mammifère

Plus accessible qu'en haute montagne, à partir de ce jeudi 10 mai, les touristes affluent, jusqu'à représenter aujourd'hui 600 passages quotidiens en été. Alors, forcément, le quadrupède doit être protégé. Une décision comprise, mais regrettée par les anciens visiteurs. Des marmottes accessibles au grand public, donc, mais avec retenue. La commune d'Eygliers tient à les préserver. Elle recherche même un gardien, sous la forme d'un service civique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne