Crème solaire néfaste pour la mer : les Français ont-ils conscience de cette pollution ?

France 2

Ce samedi 23 juin a été ensoleillé partout en France. L'heure des premières séquences de bronzage sur les plages. Chaque année, ce sont 25 000 tonnes de crème solaire qui se répandent dans la mer, mais les Français en ont-ils vraiment conscience ? France 2 leur a posé la question.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

À l'heure des premières expositions sur la plage et sorties à la mer, les crèmes solaires sont de sortie sur l'île d'Oléron (Charente-Maritime). "C'est la première plage de l'année donc j'y vais avec un indice 50 et ensuite on baissera jusqu'à la fin de l'été", explique une vacancière. "Je fais attention à ne pas m'exposer sans mettre de crème solaire parce que j'ai eu des petits problèmes de peau", ajoute un homme en pleine séance de bronzette.

"On n'a pas de solution contre ça"

Une femme précise qu'elle a conscience que "ça abîme l'océan et que ça laisse une pellicule graisseuse dans l'eau". Néanmoins, les consommateurs privilégient dans leur choix l'indice de protection en premier lieu, et pas l'impact de la composition chimique de la crème sur les fonds marins. Les composants sont incompréhensibles sur les étiquettes. "Ça fait partie des choses qui abîment les coraux, mais maintenant on n'a pas de solution contre ça et on doit se protéger", se désole une femme.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne