Un tétraplégique retrouve l'usage de ses mains grâce à une opération

Des médecins américains ont pour la première fois permis à un homme paralysé de retrouver l\'usage de ses mains par une opération, détaille une étude publiée mardi 15 mai dans la revue américaine \"Journal of Neurosurgery\". 
Des médecins américains ont pour la première fois permis à un homme paralysé de retrouver l'usage de ses mains par une opération, détaille une étude publiée mardi 15 mai dans la revue américaine "Journal of Neurosurgery".  (HUNTSTOCK / GETTY IMAGES )

En reliant le nerf qui contrôle le mouvement de certains doigts à un nerf actif dans l'avant-bras du patient, des chirurgiens américains lui ont permis de se nourrir et tenir des objets de nouveau.

"Rebrancher des nerfs" pour permettre à des personnes de retrouver l'usage de leurs membres paralysées ? Une opération chirurgicale de ce type a permis à un tétraplégique de se servir à nouveau de ses mains, rapporte une étude parue mardi 15 mai dans la revue américaine Journal of Neurosurgery (lien en anglais). 

Accidenté sur la route en 2008, le patient, âgé de 71 ans, "avait encore le contrôle des épaules et de ses coudes mais ne pouvait absolument plus bouger ses doigts", rapporte mercredi Le Figaro. Blessé au niveau de la vertèbre la plus basse du cou, le tronc de l'homme était partiellement paralysé. Il peut désormais se nourrir et tenir des objets. Des petits gestes qui changent la vie au prix de nombreux efforts : il a fallu huit mois de thérapie après l'intervention pour que le patient parvienne à bouger les doigts. 

"Ni onéreuse, ni compliquée"

"Nous n'avons pas cherché à réparer les liaisons nerveuses au niveau de la lésion sur la moelle épinière, a expliqué le Dr Ida Fox, l'une des chirurgiennes qui a participé à l'opération à l'hôpital Barnes-Jewish à Saint-Louis dans le Missouri. Mais nous nous sommes concentrés sur le bras, où les liaisons nerveuses fonctionnaient encore. (...) Ce type d'opération ne peut fonctionner qu'avec des patients qui peuvent encore plier le coude", a-t-elle précisé, pour ne  pas provoquer de faux espoirs chez certains tétraplégiques. 

Cependant, la réussite de cette intervention, qui n'est "ni onéreuse, ni compliquée" selon Susan Mackinnon, la chirurgienne qui a mis au point cette technique, donne de l'espoir aux personnes souffrant de la même blessure.

Vous êtes à nouveau en ligne