Un chercheur se glisse dans la peau d'un manchot en chasse

Une colonie de manchots dans les îles Malouines (Royaume-Uni). 
Une colonie de manchots dans les îles Malouines (Royaume-Uni).  (DONALD MORRISON / FLICKR EDITORIAL / GETTY)

Yuki Watanabe a équipé un manchot de micro-caméras de 33 grammes fixées sur sa tête, pour mieux comprendre le comportement de ces animaux. 

C'est tout simple, mais il fallait y penser. Un scientifique japonais a eu l'idée d'équiper un manchot de micro-caméras. Il suffit de visionner le résultat pour se mettre dans la peau de l'animal, et donc, d'étudier son comportement sous l'eau lorsqu'il tente d'attraper des poissons. Yuki Watanabe, un chercheur de l'Institut national d'études polaires de Tokyo, a expliqué mardi 22 janvier le résultat de son expérience en Antarctique : "Maintenant nous savons le type de proies qu'il chasse, combien il en mange, et cela nous permet de comprendre comment les pingouins survivent dans cet environnement" fragilisé et menacé par le réchauffement climatique.

Pour en arriver là, Yuki Watanabe a équipé un manchot avec des micro-caméras de 33 grammes fixées sur la tête de l'animal et équipées d'instruments de mesures capables d'enregistrer la vitesse, la température ou la profondeur. "Nous comprenons mieux à quel point ils dépendent des poissons qui peuplent les eaux juste sous la calotte glacière, ce qui signifie que ces manchots ne peuvent survivre que dans un environnement glacé." 

Vous êtes à nouveau en ligne