Pyrénées : faut-il réintroduire davantage d'ours ?

FRANCE 2

Emmanuel Macron a annoncé qu'il n'y aurait pas de nouvelle réintroduction d'ours dans les Pyrénées. France 2 a recueilli les témoignages de pro et anti.

Emmanuel Macron a confirmé qu'il n'y aurait pas d'autres réintroductions d'ours dans les Pyrénées. Une grande première pour les adversaires de l'animal qui attendent une confirmation par écrit. "Je ne suis pas naïf, donc nous resterons évidemment vigilants, (...) mais aujourd'hui, c'est vrai qu'il y a un espoir qui s'est créé", réagit Philippe Lacube, président de la Chambre d'agriculture de l'Ariège. Chaque été, les troupeaux des bergers partent en transhumance en haute montagne, à proximité des ours. On évalue leur nombre à une quarantaine dans les Pyrénées. D'après les éleveurs ariégeois, les attaques étaient en forte hausse en 2019. Rémi Denjean a ainsi perdu 80 brebis.

Les défenseurs de l'animal prêts à aller en justice

De leur côté, les défenseurs de l'ours sont prêts à aller en justice, car une directive européenne incite les États membres à la réintroduction d'une population viable dans les Pyrénées. Les associations estiment qu'il faudrait une centaine d'individus pour assurer le renouvellement de l'espèce, deux fois plus qu'aujourd'hui.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne