Occitanie : dans la peau de l'ours

France 2

En Occitanie, une fois par an, il est possible d'assister à la fête de l'ours, une course-poursuite entre des villageois et des hommes grimés en ours qui marque l'arrivée du printemps.

Au cœur des montagnes densément boisées du Haut-Vallespir (Pyrénées-Orientales), on raconte qu'il y a fort longtemps, une bergère aurait été surprise par un ours alors qu'elle veillait sur son troupeau. Prise de panique, la jeune femme s'évanouit. Alors l'ours l'enleva pour en faire sa compagne. "Il est arrivé jusque dans sa tanière, la grotte. Il a déposé la bergère d'un côté et il a pris soin de mettre un énorme rocher pour qu'elle ne puisse pas s'enfuir. La bergère a crié, ses hurlements ont été entendus par les habitants, qui ont pris des bâtons et des fusils pour chasser l'ours", explique le conteur Wilfried Delahaye.

Une tradition entretenue par les villageois

Après un rude combat, la bergère fut délivrée et la bête capturée. L'ours, tondu sur la place publique, se retrouva dépouillé de son animalité et accomplit ensuite des services pour le compte des villageois. "Ma mère m'expliquait que lorsqu'elle était jeune, elle s'enfermait dans le placard de sa chambre, mortifiée de peur", confie un habitant. Dans trois villages des Pyrénées-Orientales, chaque année, des hommes se griment en loup et pourchassent les habitants lors des fêtes de l'ours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne