Environnement : 80 ans pour sauver les ours polaires

France 2

Une grande étude sur le dérèglement climatique révèle la disparition annoncée des ours polaires. Si rien n'est fait, ils pourraient disparaître d’ici la fin du siècle.

Il est le plus gros prédateur de l’Arctique, mais semble bien impuissant face à la menace du réchauffement climatique. L’ours polaire pourrait avoir disparu en 2100, selon une étude scientifique. Son habitat, la banquise, est en train de fondre, or c’est là qu’il chasse sa proie principale : le phoque. Si les températures continuent de monter, les chercheurs redoutent la disparition totale de l’ours blanc.

Des solutions possibles

Pourtant des solutions existent. "En atténuant les émissions à effets de serre, on peut sauver certains ours polaires et si on fait vraiment du bon travail, on pourrait en sauver plus", explique Peter Molnar, professeur de biologie à l’Université de Toronto (Canada). On compte environ 25 000 ours polaires repartis dans le monde. Ils s’aventurent aujourd’hui loin de leur territoire pour trouver de la nourriture. Selon des spécialistes, l’ours serait cependant en train de s’adapter à sa condition.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne