VIDEO. Sapin naturel, artificiel, en bois… Quelle alternative pour un impact environnemental réduit ?

BRUT

Julie Laussat, autrice du livre "Mon Noël écolo" livre ses conseils pour choisir un sapin tout en réduisant son impact sur l'environnement.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Acheter un sapin de Noël peut avoir un impact sur l'environnement. Cependant, il existe des alternatives pour le réduire.

Le sapin naturel

Contrairement aux idées reçues, le sapin naturel a un meilleur bilan carbone par rapport au sapin artificiel. "Le sapin naturel émet 3 kilogrammes de CO2 par an tandis qu'un sapin artificiel en émet 8", précise Julie Laussat, autrice du livre "Mon Noël écolo". Dans l'idéal, il est encore mieux de choisir un sapin produit localement.

Le sapin artificiel

Si le choix est vraiment porté sur le sapin artificiel, il y a quelques éléments à prendre en compte. Tout d'abord, il est possible d'acheter un sapin artificiel d'occasion. Aussi, veiller à ne pas choisir un sapin sur lequel ont été ajoutés des composants comme de la neige artificielle. Il ne faut, par ailleurs, pas hésiter à choisir un sapin de très bonne qualité. Ainsi, vous pourrez le garder le plus longtemps possible.

Le sapin artisanal

Enfin, la troisième alternative consiste à utiliser tout ce qui est zéro déchet ou issu de la récupération. Plante verte, sapin en bois fait maison... de nombreux tutoriels sont disponibles sur Internet. "Les côtés positifs de cette alternative, c'est qu'on n'achète rien de neuf (…) on consomme moins d'énergie, moins de ressources et on produit moins de déchets", souligne Julie Laussat.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne