Noël : pagaille dans les gares de France

FRANCE 3

1,7 million de personnes prennent le train ce week-end. Cette énorme affluence explique-t-elle la pagaille rencontrée dans les gares ? La SNCF rejette toute désorganisation, mais reconnait certaines difficultés.

Des trains bondés. Sur ces vidéos amateures, on voit de nombreux passagers debout dans les allées, sans place assise. Depuis ce samedi 23 décembre au matin, les voyageurs partagent leurs galères sur les réseaux sociaux. Certains se sont même assis sur les tables des wagons-bars. Les mots sont rudes à l'égard de la SNCF. Cette pagaille s'explique par les départs en vacances d'hiver, qui tombent cette année en même temps que les fêtes de Noël. Environ 12 000 passagers ont transité aujourd'hui par la gare de Paris Bercy.

Trains surchargés, départs retardés

Selon la SNCF, 20% d'entre eux n'avaient pas de place attitrée dans les TER, d'où l'affluence record à bord des trains. Fin de journée, déjà deux heures que les voyageurs pour Lyon attendent le départ de leur TER. Soudain, des dizaines de passagers quittent la gare précipitamment. Le trajet se fera finalement en TGV, mais depuis un autre lieu. Pour pallier l'affluence exceptionnelle, la SNCF a mobilisé des trains supplémentaires. Ce soir à 18 heures, la situation de la gare de Bercy était revenue à la normale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne