De la fève à la bûche

FRANCE 2

Dessert de Noël par excellence, la bûche est déclinée à l'infini par les plus grands pâtissiers de France. Traditionnelle et sans artifices, elle ressemble au morceau de bois qu'on fait flamber dans la cheminée.

Aux origines, des fèves de cacao. À quelques jours des fêtes, dans la maison Bernachon, des petites mains s'activent. Nous les surprenons les mains littéralement plongées dans le chocolat : "Quand on touche, c'est très doux, c'est comme du velours" confie cette ouvrière. Aux commandes, la troisième génération de chocolatiers, Philippe Bernachon. Madagascar, Vénézuéla, Mexique : ces fèves viennent de dix pays différents et la bûche de Noël qu'il va préparer a des parfums de bout du monde.

Une buche simple et classique : la signature Bernachon

"Là on est en train de voir si les fèves sont bien torréfiées. Donc on prend une fève, on la casse, on voit sa texture, si elle est plutôt molle ou un peu plus dure, et après on va sentir pour voir si tous les arômes des fèves explosent ou pas." explique Philippe Bernachon. La signature du chocolatier : une bûche simple et classique. "On reste vraiment sur de la pâtisserie très traditionnelle, avec de la génoise, un punch avec un petit peu d'alcool, mais pas trop, par rapport à nos ancêtres qui en mettaient bien plus que nous."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne