Coiffeurs : une dérogation nécessaire pour travailler les jours de réveillon

FRANCE 3

Cette année, les réveillons de Noël et du Nouvel An tombent un dimanche. Pour certaines professions très sollicitées, cela pose un problème. Dans le Nord, les coiffeurs ne comprennent pas pourquoi il doivent demander une dérogation pour ouvrir ces deux dimanches.

Couleur, permanente ou nouvelle coupe de cheveux : les fêtes de fin d'année sont une période importante pour les coiffeurs, mais en 2017, Noël et le Nouvel An tombent un dimanche. Pour ouvrir leur commerce, ces professionnels auraient dû faire une demande particulière en préfecture. Nombre de salariés, heures travaillées : tout doit être détaillé dans un formulaire. Une demande de dérogation contraignante, selon ce coiffeur.

15 jours de fermeture et 1 500 euros d'amende par salarié

Dans le Nord, plus de 70 coiffeurs ont fait leur demande en préfecture. Tous les salons de la région sont concernés. Seule exception : les salons où seul le gérant travaille les jours de réveillon. Il y a quelques années, Valérie Fera a fait sa demande de dérogation. Deux jours de travail, pas assez rentable selon elle. Les professionnels qui ne respectent pas la règle risquent gros : 15 jours de fermeture administrative et 1 500 euros d'amende par salarié non déclaré en préfecture.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne