À Strasbourg, Rouen ou Bordeaux, plus d'illuminations de Noël pour compenser l'absence de festivités

Noël 2020 ne ressemblera à aucun autre, au risque d'être tristement historique. Pas de marchés pour égayer les rues ni de distributions de vin chaud cette année. Alors comment se passent les préparatifs de cette traditionnelle fête de fin d'année tant attendue ? Enquête dans plusieurs villes de France.

Habituellement, Strasbourg brille de mille feux pour Noël. C'est bien elle la capitale de Noël avec son célèbre marché, ses chalets, son père Noël, ses animations. Difficile cette année pour les Strasbourgeois d'imaginer leur ville dépourvue de ses attributs de fêtes à cause de la crise sanitaire. 

On se demande comment on va faire sans le traditionnel vin chaud

Une Strasbourgeoise

Si le sapin trône déjà sur la place Kleber, la capitale alsacienne s'annonce a priori bien moins lumineuse. Et pourtant, la municipalité a bien l'intention de miser sur les décorations et les illuminations pour ces fêtes de fin d'année. Il y en aura même plus que les années précédentes, histoire de réchauffer les coeurs et de donner un peu d'espoir aux Strasbourgeois plongés dans un contexte morose.

La ville de Bordeaux a choisi aussi de ne pas lésiner sur les guirlandes, lampions  et autres paillettes pour garder intacte toute la magie de Noël. Le sapin sera aussi de la fête dans la capitale bordelaise. Début décembre, les galeries commerçantes parées de mille feux seront prêtes à accueillir la clientèle pour l'achat des cadeaux.

A Rouen, également privée de sa parade et de son marché, le nouveau maire a également prévu plus d'illuminations et de scénographies. 27 rues seront pourvues d'éclairages supplémentaires, précise l'élu. Sur le parvis de la cathédrale, une forêt de 75 sapins venus des bois normands est d'ores et déjà en cours d'installation.

Vous êtes à nouveau en ligne