Les Français font toujours dans l'excès de sel

L\'étude de la période 2003-2011 estime la baisse entre 4 et 10%, alors que l\'objectif était de 20%.
L'étude de la période 2003-2011 estime la baisse entre 4 et 10%, alors que l'objectif était de 20%. (COMSTOCK IMAGES / AFP)

Un rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire constate une baisse de la consommation depuis 2003. Mais celle-ci reste trop importante.

SANTE – Les Français mangent toujours trop de sel. Dans un rapport publié vendredi 9 novembre, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) constate une baisse de la consommation depuis 2003, mais rappelle que celle-ci reste trop importante.

L'Anses, en partenariat avec l'Institut national de la consommation (INC), a cherché à évaluer l'évolution des teneurs en sel des aliments qui contribuent le plus aux apports "sodés" de la population (pain, fromage, charcuterie...). Elle a constaté "une diminution de l'apport en sel depuis 2003, et, notamment, depuis 2008, suite à la baisse des teneurs en sel de certains produits alimentaires"

Mais, alors que l'objectif était une baisse de 20% des apports en sel par rapport au niveau de 2002, l'étude de la période 2003-2011 estime la baisse entre 4 et 10%. L'excès de consommation de sel est un facteur de risque reconnu pour l'hypertension artérielle et les malades cardiovasculaires, ainsi que pour certaines maladies, dont le cancer de l'estomac.

Vous êtes à nouveau en ligne