Le double visage du Kazakhstan

FRANCE 2

L'exposition internationale a ouvert ses portes à Astana au Kazakhstan vendredi 9 juin. Plus de 5 millions de visiteurs sont attendus pour découvrir les solutions en matière d'énergie du futur. Dominique Derda, correspondant de France 2 à Moscou, nous en dit plus. 

C'est la première fois que l'événement est organisé par un pays d'Asie centrale. L'exposition a été inaugurée hier soir, vendredi 9 juin, en présence de nombreux chefs d'État. "C'est un événement considérable pour le Kazakhstan, et pour son président, Noursoultan Nazarbaïev, un peu comme les Jeux olympiques de Moscou le furent pour Poutine", analyse Dominique Derda. Des centaines de millions d'euros de travaux, 115 pays participants, dont la France, qui a l'un des pavillons les plus vastes, et qui est l'un des premiers pays investisseurs au Kazakhstan.

Un pouvoir de plus en plus autoritaire

"Voilà pour la vitrine : un pays qui s'ouvre au monde et qui veut se faire connaitre", explique le journaliste. L'envers du miroir : le pays est dans les mêmes mains depuis trente ans, il est de plus en plus autoritaire, et la liberté d'expression y est de plus en plus réduite. Noursoultan Nazarbaïev est au pouvoir depuis plus d'un quart de siècle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne