Le Belem : apprendre la navigation à l'ancienne sur le célèbre trois-mats

Avec le retour des beaux jours, le mythique trois-mâts, le Belem, vient de reprendre la mer. À chaque escale, des stagiaires embarquent pour découvrir la navigation à l'ancienne.

Manoeuvrer un trois-mâts, cela ne s'improvise pas. Le commandant du Belem attend ses apprentis matelots pour une petite leçon de navigation sur le pont. Les stagiaires embarqués pour quelques jours sont des renforts bien utiles à l'équipage. Pour naviguer à la force du vent, il faut établir 22 voiles.

Un bateau-école d'exception

Le voilier est propulsé par 1 000 mètres carrés de voilure. "En mer, les gens ont souvent faim. L’océan ouvre l'appétit", explique Gaël Gesbert, cuisinier sur le Belem. Des fourneaux à partir desquels la vue est imprenable. Aujourd'hui, les stagiaires ont de la chance, la mer est d'huile. Les éléments invitent au recueillement. Des expériences qui ont changé la vie de certains. Fanny a découvert la navigation à travers un stage il y a cinq ans et est aujourd'hui matelot-gabière. La mer comme une éternelle école de la vie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne