Puce sous-cutanée : l'expérimentation dans une entreprise belge

FRANCE 3

Le patron d'une entreprise belge a choisi de remplacer les badges et les mots de passe par une puce électronique implantée dans le corps de ses salariés.

Grâce à une puce électronique de la taille d'un grain de riz implantée sous la peau de leur main, des employés d'une entreprise belge peuvent ouvrir une porte sans badge ou démarrer leur ordinateur. Ils vivent et travaillent à l'heure de la géolocalisation, mais ces employés ont décidé volontairement d'aller plus loin dans la transparence.

Gadget ou réelle avancée ?

Une puce qui comporte un numéro et une carte mémoire où chacun peut entrer ce qu'il veut. Gadget ou réelle avancée ? Pour ces jeunes geeks, cette pratique est anodine et ne relève pas de "Big Brother". La démarche interpelle néanmoins la Ligue belge des Droits de l'Homme. Caméras de surveillance dans notre vie quotidienne, big data et petits implants dans le corps humain, le progrès technologique surprend autant qu'il fait polémique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne