VIDEO. Faut-il baisser les prix des médicaments pour combler le trou de la Sécu ?

(L. Bellili, C. Germain / France 2)

Une étude parue lundi estime que 10 milliards d'euros en trois ans pourraient ainsi être économisés.

Comment la France peut-elle économiser 10 milliards d'euros en trois ans sur les dépenses de médicaments ? Une étude publiée lundi 24 juin a sa petite idée sur la question : en faisant baisser les prix des remèdes vendus en pharmacie.

La députée européenne écologiste Michèle Rivasi a détaillé cette étude à la presse, en compagnie de Serge Rader, pharmacien qui se présente comme un "lanceur d'alerte" et l'un des auteurs de l'étude, et du professeur Philippe Even, auteur d'un récent ouvrage polémique sur les médicaments anticholestérol. Ils y suggèrent de remplacer la marge commerciale des grossistes et des pharmaciens par des honoraires, au moins pour les médicaments les plus chers, ce qui permettrait de "rendre indépendant le coût de la distribution".

Ils plaident enfin pour une prescription "optimisée", en apportant une information indépendante aux médecins, "trop soumis à l'influence des laboratoires". Reportage de nos confrères de France 2.

Vous êtes à nouveau en ligne