Et si, demain, les livres vous choisissaient ?

\"La couverture qui vous juge\", le projet de l\'agence néerlandaise Moore.
"La couverture qui vous juge", le projet de l'agence néerlandaise Moore. (THIJS BIERSTEKER / AGENCE MOORE)

Une agence de design néerlandaise a créé un prototype de livre qui ne s'ouvre que si l'on arbore une expression neutre.

Vous pleurez ? Vous souriez ? Vous n'êtes pas dans un état d'ouverture propice à la lecture d'un livre, donc celui-ci ne s'ouvrira pas. Tel est, en résumé, le sens d'une expérience néerlandaise repérée par Slate et intitulée "La couverture qui vous juge". Le projet est signé Thijs Biersteker, de l'agence de design Moore, basée à Amsterdam (Pays-Bas).

Un livre à approcher "sans jugement"

"'La couverture qui vous juge' laisse le livre décider qui va pouvoir le lire", explique Slate. Comment fonctionne ce prototype créé pour le Art Director Club des Pays-Bas ? Démonstration en vidéo :

Comme expliqué dans la présentation YouTube de la vidéo, l'agence a conçu une converture de livre cadenassée, qui ne se déverrouille que si "on l'approche sans jugement", sans idée préconçue.

Un système de reconnaissance faciale

Comment vérifier l'ouverture d'esprit et la neutralité du lecteur ? On lui demande, comme le montre la vidéo, de placer son visage devant la couverture du livre. Celle-ci est munie d'un système de reconnaissance faciale qui scanne le visage de l'aspirant-lecteur pour y décortiquer son expression et les signes annonciateurs d'un "jugement". Si l'expression apparaît comme neutre, le livre se déverrouille.

Comme le souligne Slate, de multiples entreprises cherchent à affiner leur marketing grâce aux technologies de reconnaissance faciale. Ces outils peuvent fournir de précieuses données sur les émotions suscitées par leurs produits (plaisir, répulsion, etc.). A l'inverse, l'approche de l'agence Moore postule qu'un bon lecteur est neutre à priori.

 

Vous êtes à nouveau en ligne