Des cordes de violon en fil d'araignée

Une araignée du genre Nephila, cousine de celles utilisées pour fabriquer des cordes de violon.
Une araignée du genre Nephila, cousine de celles utilisées pour fabriquer des cordes de violon. (BEAWIHARTA / REUTERS )

Un chercheur japonais a mis au point une technique pour fabriquer des cordes à partir de milliers de brins de soie d'araignée.

Elles donnent aux notes un timbre "doux et profond". Des cordes de violon en fil d'araignée ont été fabriquées par un chercheur japonais, selon des travaux publiés dans la revue Physical Review et relayés par la BBC lundi 5 mars.

Comment une matière aussi légère peut-elle résister à un archet ? Shigeyoshi Osaki, de l'université japonaise Nara Medical, s'intéresse depuis un certain nombre d'années aux propriétés de la soie d'araignée. Il est parvenu à mettre au point une méthode pour en produire en grande quantité, à partir d'un élevage de 300 araignées de l'espèce Nephila maculata, l'une des plus grandes araignées du monde. 

Moins résistant que le boyau naturel

Shigeyoshi Osaki a tissé entre 3 000 et 5 000 brins de soie pour former trois faisceaux torsadés, à partir desquels les cordes de violon ont été fabriquées. Si le résultat final est moins résistant que du boyau naturel, il l'est davantage que des cordes en aluminium ou en Nylon.

Le son serait également meilleur. Pour preuve, la BBC met en ligne un extrait de morceau joué avec un violon aux cordes de fil d'araignée. Aérien.

Vous êtes à nouveau en ligne