Découverte : l'homme aurait vécu en Sibérie il y a 45 000 ans

FRANCE 3

C'est 10 000 ans plus tôt qu'on ne le pensait. France 3 revient sur cette révélation.

Au coeur de la Sibérie arctique, sur les rives du fleuve Ienisseï, les paléontologues russes s'affairent autour de la carcasse d'un mammouth laineux. La découverte a eu lieu en 2012. Le jeune mâle de 15 ans est lentement dégagé de sa gangue de terre. L'attention du chef de l'expédition est attirée par l'une des défenses de l'animal. "Il y a des traces inhabituelles. Elle est pointue comme si un homme avait voulu l'aiguiser", remarque le professeur Alexey Tikhonov.

10 000 ans plus tôt

Bonne intuition. Après étude, le squelette montre bien des signes de tailles sur la défense, mais aussi de coups sur les côtes et les mandibules. Des marques qui résultent probablement de pointes de lances très aiguisées. C'est la preuve que l'homme vivait ici il y a 45 000 ans, soit 10 000 ans plus tôt que ce que les chercheurs croyaient. "Peut-être que [les hommes] sont passés en Amérique beaucoup plus tôt et donc ça, ça révolutionne un petit peu ce qu'on savait", explique Marylène Patou-Mathis, préhistorienne, directrice de recherches au CNRS. Grâce à ce mammouth, une multitude de questions se posent désormais.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne