Thaipusam, festival de brochettes humaines en l'honneur d'un dieu

Pour célébrer le fils de Shiva, des milliers d'hindouistes tamouls s'infligent chaque année d'atroces souffrances lors d'une procession en Malaisie.

Pour célébrer le fils de Shiva, des milliers d'hindouistes tamouls s'infligent chaque année d'atroces souffrances lors d'une procession en Malaisie.

115
C'est une des fêtes religieuses les plus impressionnantes au monde, avec le rituel musulman chiite de l'Achoura. CHRIS MCGRATH / GETTY IMAGES
215
Chaque année, la communauté tamoule hindouiste, principalement en Malaisie et à Singapour, célèbre Thaipusam. LAI SENG SIN / AP / SIPA
315
Cette fête hindouiste se déroule lors de la pleine lune du mois Tai (mi-janvier à mi-février), selon le calendrier tamoul. LAI SENG SIN / AP / SIPA
415
Elle commémore le dieu de la guerre, Murugan, le plus jeune fils de Shiva. LAI SENG SIN / AP / SIPA
515
En Malaisie, le temple des grottes de Batu, près de la capitale Kuala Lumpur, accueille pour l'occasion plus d'un million et demi de fidèles venus célébrer Thaipusam. LAI SENG SIN / AP / SIPA
615
La procession de 15 kilomètres, de Kuala Lumpur aux grottes de Batu, dure environ huit heures, sous une chaleur accablante. LAI SENG SIN / AP / SIPA
715
Ces grottes sont le plus grand sanctuaire hindou non situé en Inde. Depuis 2006, on y trouve la plus haute statue (42,7 mètres) de Murugan au monde. NEWSCOM / SIPA
815
Deux jours avant la procession, les fidèles se lavent et certains se rasent la tête. EDGAR SU / REUTERS
915
Pendant la longue procession, les fidèles pratiquent divers actes de dévotion. EDGAR SU / REUTERS
1015
Le moins pénible est de porter un pot rempli de lait. SAEED KHAN / AFP
1115
D'autres s'offrent au dieu Murugan, en s'infligeant des souffrances dans leur chair. CHRIS MCGRATH / GETTY IMAGES
1215
Toutefois, il est interdit de faire couler le sang, car les fidèles pensent que ceux qui saignent sont ceux qui ne croient pas assez. ROSLAN RAHMAN / AFP
Attention : cette image est susceptible de heurter votre sensibilité.

Cliquez ici pour l'afficher.

1315
Parmi les souffrances infligées les plus courantes, les fidèles se transpercent les joues et la langue avec des broches. SIVARAM V / REUTERS
Attention : cette image est susceptible de heurter votre sensibilité.

Cliquez ici pour l'afficher.

1415
Ils se plantent également des dizaines de crochets dans le dos et transportent des poids attachés à ces crochets sur des kilomètres. NEWSCOM / SIPA
1515
On dit que lorsqu'ils arrivent aux grottes, les fidèles sont dans un tel état de transe qu'ils ne sont plus mentalement présents et ressemblent à des déments totalement possédés. NEWSCOM / SIPA
Vous êtes à nouveau en ligne