En février, deux enfants ont été autorisés à jouer aux contrôleurs aériens, apparemment sous la surveillance d'adultes

Tour de contrôle de l\'aéroport John F. Kennedy à New York
Tour de contrôle de l'aéroport John F. Kennedy à New York (France 2)

Ce petit jeu s'est déroulé à l'aéroport new-yorkais John F. Kennedy, où au moins trois avions ont décollé après une autorisation donnée par une voix d'enfant.L'aviation civile, qui ne trouve pas du tout l'expérience amusante, a suspendu un contrôleur aérien et un haut responsable de l'aéroport le temps de l'enquête, a-t-elle annoncé mercredi.

Ce petit jeu s'est déroulé à l'aéroport new-yorkais John F. Kennedy, où au moins trois avions ont décollé après une autorisation donnée par une voix d'enfant.

L'aviation civile, qui ne trouve pas du tout l'expérience amusante, a suspendu un contrôleur aérien et un haut responsable de l'aéroport le temps de l'enquête, a-t-elle annoncé mercredi.

L'incident impliquerait les deux enfants d'un responsable de la tour de contrôle, a précisé l'Autorité de l'aviation civile américaine (FAA).

Le premier incident remonte au 16 février. Dans des échanges radio diffusés par la chaîne de télévision locale Fox-Boston, on entend un garçon, qui aurait 7 à 10 ans, donner l'autorisation de décoller à des pilotes. Il semble qu'un adulte se trouve auprès de lui. "JetBlue 171, contact pour décollage", déclare le garçon auquel le pilote répond en disant: "Prêt au décollage JetBlue 171, bon travail." On entendra par la suite un adulte dire: "Voilà ce qui se passe lorsque les enfants ne sont pas à l'école." C'est ainsi que l'enfant a fait décoller trois avions: le vol Jet Blue 171 à destination de Sacramento (Californie, ouest), le vol Aero Mexico 403 à destination de Mexico, et le vol Jet Blue 195 à destination de Las Vegas (Nevada). "AMex contact départ, Adios!" s'exclame l'enfant. Une femme, pilote ou co-pilote, lui répond "Adios!" De plus en plus amusé, l'enfant lance un "La voie est libre, Adios Amigos!" aux pilotes du dernier vol, à destination de Las Vegas.

Un second incident similaire, survenu le 17 février, fait l'objet d'une enquête. Il implique cette fois une petite fille, qui a parlé aux pilotes d'un avion de JetBlue et d'un autre d'American Airlines. Ces expériences se sont déroulées durant les vacances scolaires.

"Ce manque de discernement n'enfreint pas seulement les règlements de la FAA mais aussi le sens commun de ce que doit être une conduite professionnelle. Ce genre de distraction est totalement inacceptable", a fustigé l'administrateur de la FAA, Randy Babbitt dans un communiqué.

Quelque 48 millions de passagers transitent chaque année par l'aéroport JFK de New York.
Le reportage de Fox-Boston avec les conversations depuis la tour de contrôle

Vous êtes à nouveau en ligne