20 000 œufs et bébés tortues luth détruits par un engin de chantier

Une tortue luth retourne à l\'eau après avoir pondu sur une plage du parc national de Pongara, au Gabon, le 18 novembre 2009.
Une tortue luth retourne à l'eau après avoir pondu sur une plage du parc national de Pongara, au Gabon, le 18 novembre 2009. (PATRICK FORT / AFP)

L'engin devait réaliser des travaux destinés à protéger la plage où ces tortues font leurs nids, à Trinidad.

Environ 20 000 œufs et petits de tortues luth ont été détruits à cause du passage d'un engin de chantier sur la côte nord de Trinidad-et-Tobago, où l'espèce vient nidifier, ont dénoncé mardi 10 juillet des associations de défense de l'environnement. Selon la presse locale, les œufs et des petits ont été écrasés, pendant le week-end, par un engin de chantier du ministère des Travaux publics. Mais les autorités contestent les accusations.

Le véhicule réalisait des travaux destinés à empêcher que le détournement d'un fleuve ne vienne éroder la plage où nidifient des tortues luth, les plus grandes au monde. Sherwin Reyz, membre de l'organisation de défense de l'environnement Grande Riviere, a affirmé que les travaux avaient affecté une importante zone de ponte. "Les travaux devaient être faits, mais sans déterrer toute la plage", a-t-il expliqué. Selon lui, des vautours et des chiens errants ont dévoré les restes des œufs et des petits qui sont restés à découvert après le passage de l'engin.

Les autorités de l'île ont toutefois affirmé que "seulement quelques centaines de petits ont été perdus". Les travaux devaient être menés à bien, parce que le détournement du fleuve risquait "de causer plus d'érosion et de pertes de nids sur le côté occidental de la plage", a-t-on justifié de même source.

Vous êtes à nouveau en ligne