Pitié-Salpêtrière : Christophe Castaner "ne peut pas jeter en pâture des informations hasardeuses sans s'en expliquer", selon Patrick Kanner

Patrick Kanner, le 9 juillet 2018.
Patrick Kanner, le 9 juillet 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le président du groupe socialiste au Sénat était l'invité de franceinfo vendredi.

Christophe Castaner a reconnu, vendredi 3 mai, qu'il n'aurait pas dû employer le mot "d'attaque" concernant la présence de manifestants dans l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière le 1er-Mai. Le même jour, le président du groupe socialiste au Sénat, Patrick Kanner, a demandé sur franceinfo "une audition" du ministre car "il ne peut pas jeter en pâture des informations hasardeuses sans s'en expliquer""Est-ce que monsieur Castaner a été imprudent, hasardeux ?", se demande Patrick Kanner.

L'homme le plus informé de France a-t-il désinformé volontairement ou involontairement les Français ?Patrick Kannerà franceinfo

"J'ai donc signé une demande d'audition de monsieur Castaner" et "j'espère que nous aurons gain de cause" car "il y a un émoi totalement normal des Français autour de cette affaire", déclare le patron des sénateurs socialistes.

Pour Patrick Kanner, Christophe Castaner "a manifestement eu des propos pas tout à fait conformes à la réalité, c'est en tout cas mon sentiment intime". Il estime que la réaction du ministre est "une mise en scène". "Il faut que le ministre de l'Intérieur garde son sang-froid", "il ne peut pas jeter en pâture des informations manifestement hasardeuses pour ne pas dire erronées sans s'en expliquer""Il a un maître de stage à ses côtés, Laurent Nunez, son secrétaire d'État, je pense que le stage maintenant est terminé (...). La raison doit l'emporter sur la passion", car "ce n'est pas son travail que de mettre de l'huile sur le feu", a-t-il ajouté.

Vous êtes à nouveau en ligne