Muguet : des emplois saisonniers à la pelle

FRANCE 2

La cueillette du muguet nécessite une main-d'œuvre importante. Les emplois saisonniers sont proposés en quantité. 

La campagne nantaise a pris ses couleurs de printemps. Dans les champs, à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu (Loire-Atlantique), des milliers de saisonniers s'activent, penchés sur le muguet. "Vous ramassez à partir de quatre clochettes blanches ouvertes", explique un chef. Dès 7 heures du matin, les cueilleurs sont au travail. Kevin Belline a 32 ans, vient de Limoges (Haute-Vienne) et entame sa cinquième saison du muguet. "On vient généralement avec des amis, on est une dizaine, en camping, caravane... On s'installe généralement à l'écart", explique-t-il. "C'est un peu dur, mais comme je suis avec des copains on s'encourage", témoigne Théo Orève.

Travail au smic

Sept heures par jour, payées au smic. Il n'y a pas de formation, les gestes sont appris sur le terrain, sous l'œil d'un professionnel qui veille au grain. "Si ce n'est pas bien fait, je vais les voir et je leur dis de faire attention", explique Christophe Dubier, responsable d'équipe. Ils sont chômeurs, étudiants, étrangers, recrutés en majorité par Pôle emploi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne