Fête du Travail : le Front national en ordre dispersé

France 2

Le 1er mai est un jour traditionnellement politique pour le Front national, qui s'affiche divisé, entre les ambitions de Marine Le Pen et les doutes de son père.

À l'occasion de la fête du Travail, la famille Le Pen a tenu, comme chaque année, à rendre hommage à Jeanne d'Arc, mais devant deux statues différentes. Ce dimanche, père et fille étaient séparés d'un kilomètre à peine. Jean-Marie Le Pen a d'ailleurs eu des mots durs, prédisant une catastrophe électorale en 2017 pour sa fille. "La présidente du Front national sera battue au deuxième tour et peut-être même au premier", a-t-il martelé place des Pyramides (Paris), devant 400 sympathisants.

Rétablissement des frontières et retrait de l'euro

Place des Augustins, en compagnie de Marine Le Pen, les cadres du parti veulent tirer un trait sur le fondateur du mouvement frontiste. Cette année, la présidente frontiste n'organise pas de défilé, mais un banquet à Porte de la Villette. Devant 2 000 personnes, elle promet, si elle est élue, le rétablissement des frontières et le retrait de l'euro.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne