1er-Mai : une fête du Travail placée sous tension à Paris

FRANCE 3

Malgré quelques scènes de débordements dans la capitale, les violences ont été plutôt contenues à Paris. 40 000 personnes ont manifesté pour cette fête du Travail.

La tension est palpable à Paris. Mercredi 1er mai en fin d'après-midi, forces de l'ordre et manifestants se font face, et les premiers blessés sont à déplorer. Certains individus ultra-violents sont venus en découdre et promettent des émeutes pour la fête du Travail. Véhicules fracassés, jets de pavés sur les policiers, batailles rangées, les manifestants sont piégés entre les heurts. "On reçoit des gaz parce que forcément ils ne font pas le tri", indique un "gilet jaune" dans le cortège. "Ils nous ont traités comme du bétail ce matin", estime une autre.

Heurts place d'Italie

Le cortège s'élance à 14h30 de la gare Montparnasse, et pendant deux heures Paris connaît une mobilisation plus apaisée. Mais arrivés aux abords de la place d'Italie, certains manifestants s'en prennent au commissariat du 13e arrondissement. Les affrontements se poursuivent entre gaz lacrymogènes et dégradations du mobilier urbain. Une trentaine d'individus tentent de s'introduire dans l'hôpital de la Pitié Salpêtrière pour le détériorer. Ils seront rapidement interpellés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne