1er-Mai : des violences côté manifestants, mais aussi chez les policiers

FRANCE 2

Alors que beaucoup s'accordent à dire que le pire a été évité en marge des manifestations du 1er-Mai, des actes de violences sont à relever tant chez les manifestants que chez les policiers. Clément Le Goff revient sur quelques séquences de cette journée mouvementée.

Même si aucun incident tragique n'a été à déploré après les manifestations du 1er-Mai, émaillées de violences et d’échauffourées, certaines séquences ont choqué à Paris.Parmi elles, celle de la vidéo publiée par Line press, montrant un CRS, muni de son Tonfa et de son arme de service, lancer un pavé sur la foule. Des faits qui se sont déroulés à 17h40 sur le boulevard de l’Hôpital près de la Pitié-Salpêtrière. Le journaliste Clément Le Goff revient sur le contexte et les sanctions : "Le CRS est entouré de ses collègues équipés de LBD et lui possède un Tonfa et son arme de service (...) Le policier a été identifié et une enquête de la police des polices a été ouverte."

Violences également à Montparnasse

Mercredi 1er mai vers 13h50 boulevard du Montparnasse, des violences ont eu lieu devant l'entrée d'une cave à cigares. Un policier a donné de violentes gifles à l'un des manifestants, alors que ces derniers étaient massés devant l'entrée. Le rideau s'est ensuite baissé, bloquant à l'intérieur des manifestants. Impossible de connaître l'auteur. "Une enquête judiciaire a été ouverte pour connaître les circonstances précises. Au total, l'IGPN a été saisie de 220 enquêtes depuis cinq mois selon le ministère de l'Intérieur", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne