Danse : Blanca Li et les robots

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Grâce aux nouvelles technologies 3D, le géant va retrouver son visage. Ces travaux, étalés sur trois ans, coûteront près de 3,5 millions d'euros et seront financés pour un quart par des donateurs privés. Autre idée de sortie en famille pour le moins originale: on vous parle souvent des robots qui envahissent notre quotidien, les voilà désormais en scène au Théâtre Des danseurs du troisième type ont rejoint la troupe de Blanca Li. Un peu raides, un peu lents mais étonnamment gracieux. Frappée par la place envahissante des ordinateurs dans notre vie, la chorégraphe andalouse a eu l'idée de réunir sur scène des danseurs en chair et en os et toutes sortes de robots. Son spectacle questionne: qui mène la danse? L'homme ou la machine? Vous. ne craignez pas qu'un jour, les robots prennent le pouvoir. Non, je ne pense pas! Quand on travaille avec les robots, on se rend compte qu'il faut les brancher, les programmer, les réparer. Ce sont des machines. Ce pas de deux inédit est un moment d'une rare poésie. Pour en arriver la, il a fallu trois ans de travail. Chaque mouvement est commandé par un programme informatique complexe. Un technicien peut aussi intervenir en direct depuis la coulisse en cas d'indiscipline. Parfois, il est dîndiscipline.

Grâce aux nouvelles technologies 3D, le géant va retrouver son visage. Ces travaux, étalés sur trois ans, coûteront près de 3,5 millions d'euros et seront financés pour un quart par des donateurs privés. Autre idée de sortie en famille pour le moins originale: on vous parle souvent des robots qui envahissent notre quotidien, les voilà désormais en scène au Théâtre Des danseurs du troisième type ont rejoint la troupe de Blanca Li. Un peu raides, un peu lents mais étonnamment gracieux. Frappée par la place envahissante des ordinateurs dans notre vie, la chorégraphe andalouse a eu l'idée de réunir sur scène des danseurs en chair et en os et toutes sortes de robots. Son spectacle questionne: qui mène la danse? L'homme ou la machine? Vous.

ne craignez pas qu'un jour, les robots prennent le pouvoir.

Non, je ne pense pas! Quand on travaille avec les robots, on se rend compte qu'il faut les brancher, les programmer, les réparer. Ce sont des machines.

Ce pas de deux inédit est un moment d'une rare poésie. Pour en arriver la, il a fallu trois ans de travail. Chaque mouvement est commandé par un programme informatique complexe. Un technicien peut aussi intervenir en direct depuis la coulisse en cas d'indiscipline.

Parfois, il est dîndiscipline.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne