Une partie de l'héritage de Picasso aux enchères

FRANCE 3

Marina Picasso, petite-fille du peintre, met en vente une centaine d'oeuvres de son grand-père. L'an dernier, le même événement avait eu beaucoup de succès.

L'héritage de Pablo Picasso semble illimité. Toutes ses oeuvres n'ont pas été dévoilées et beaucoup sont restées en famille. Dans la villa de Cannes (Alpes-Maritimes) dont elle a hérité, la petite-fille du peintre, Marina, dispose de bien des trésors. A la mort de l'artiste en 1973, elle a obtenu 1/5e de ses biens, soit environ 10 000 oeuvres.

Comme en 2015, Marina Picasso va se séparer d'une partie de sa collection personnelle et mettre en vente une centaine d'oeuvres, non sans émotion. "Mais un jour, je ne serai plus là. Mes enfants sont très différents, pas trop passionnés par l'art. Ça peut être fait un petit peu n'importe comment. C'est une manière de respecter l'oeuvre de mon grand-père", explique-t-elle à France 3.

Au moins 320 000 euros le dessin

La vente aux enchères se fera à Londres le 5 février chez Sotheby's, salle mondialement réputée. En 2015, 126 céramiques furent vendues ici pour un montant total de 16 millions d'euros. Pour l'édition 2016, parmi les pièces maîtresses, on trouve un portrait de famille ou encore le dessin d'un visage de femme. Ce dernier est estimé à 320 000 euros au moins. Pour les bourses plus modestes, il y a toujours une tête sculptée, d'une valeur de 5 000 euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne